Vieux joueur - Jeux d'hier et d'aujourd'hui

Chroniques sur les jeux vidéos de tous les horizons et toutes les époques.

The Legend of Zelda : The Minish Cap (2004)

minishcapAprès deux opus sur Game Boy Color vraiment convaincants (Oracle of Seasons et Oracle of Ages), Capcom remet ça mais cette fois ci sur Game Boy Advance. Le résultat est partiellement à la hauteur de la portable de Nintendo avec un soft particulièrement soigné graphiquement et musicalement (rares sont les thèmes cultes de la série qui ne sont pas recyclés ici, nostalgie oblige) mais dont la difficulté et la durée de vie laissent par contre à désirer. Ce qui étonne justement quiconque avait savouré la difficulté des jeux Game Boy Color aussi longs que complexes. Ici, on a plutôt l’impression de faire une jolie promenade au royaume d’Hyrule avec des donjons (six seulement) qui sont plus de simples formalités qu’autre chose.

minishcap1On se contente plutôt de recycler au maximum les anciens titres de Nintendo avec par exemple l’utilisation du dédoublement à la Four Swords Adventure. Les acharnés et autres inconditionnels se rattraperont bien sûr sur les habituelles quêtes secondaires, notamment l’apparition des fragments du bonheur (assemblages d’artefacts à faire avec les habitants d’Hyrule et donnant lieu alors à l’apparition de trésors), mais même là il n’est aucunement question de challenge. C’est comme s’il manquait une âme à ce jeu dans lequel on a voulu satisfaire et les néophytes et les habitués (auxquels au contraire les opus GBC étaient clairement destinés) sans jamais réellement déclencher la petite étincelle magique. Bref, un Zelda qu’il est agréable de boucler une fois sans toutefois avoir forcément envie d’y revenir contrairement aux incontournables de la série.

Par Sylkarion, le 19 mai 2009 dans Game Boy Advance ¤ [0] Commentaires

Vos commentaires

Ajouter un commentaire ?